Pour faire fonctionner les machines, mais aussi pour optimiser les coûts de production et de fabrication, l’air comprimé est aujourd’hui indispensable dans plusieurs secteurs, surtout dans l’industrie. C’est un matériau efficace et facile à utiliser. Découvrez dans cet article les tenant et aboutissant pour en comprendre le fonctionnement et les utilisations.

Qu’est-ce que l’air comprimé ?

L’air comprimé est une forme d’énergie qui est couramment utilisée pour les équipements industriels et les machines. Ce type d’énergie est surtout préconisé dans les méthodes de fabrication où l’utilisation de l’électricité est peu pratique ou présente un risque aigu d’accident.  Pour obtenir de l’air comprimé, il faut utiliser un compresseur d’air. Ce dernier transforme l’air ambiant sous pression. L’air comprimé produit une énergie thermique énorme et mis dans une machine, se détend sous la pression atmosphérique et libère son énergie, ce qui fait fonctionner les machines. Le compresseur d’air il existe plusieurs sociétés spécialisées dans la production d’air comprimé comme source d’énergie. A l’instar de www.airflux.fr, ces sociétés produisent également différents types de compresseurs d’air et le filtre à air pour compresseur correspondant. Ces matériaux sont disponibles à l’achat et à la location, selon les besoins des professionnels. Vous pouvez toujours vous renseigner auprès des professionnels du métier qui dispose de plusieurs types de matériels en fonction de vos besoins et de votre budget.

Les différentes utilisations de l’air comprimé

A l’aide du filtre de compresseur, l’air ambiant est comprimé grâce à un système pneumatique. L’air ainsi obtenu possède ainsi plus de pression que celui de l’atmosphère. L’air comprimé est utilisé dans plusieurs domaines, que ce soit industriel ou mécanique. Il est utilisé dans le gonflage de pneu par exemple, dans le décapage d’une surface, dans la peinture, … Dans l’industrie, l’air comprimé est utilisé comme un matériau peu dangereux et facile à utiliser. Il équipe ainsi les marteaux burineurs, clés à chocs, les marteaux pneumatiques, les visseuses pneumatiques ainsi que les cloueurs pneumatiques et les pompes à graisse. L’utilisation de l’air comprimé sur les chantiers est aussi très courante, notamment pour les marteaux-piqueurs et le gonflage. Le filtre de compresseur d’air permet aussi d’obtenir de l’air très léger une fois dans l’eau, ce qui est très pratique pour les plongeurs. Dans l’industrie alimentaire, l’air comprimé sert à fabriquer l’eau et les boissons gazeuses. Pour ce faire, des bulles d’air sont projetées dans le liquide. Le compresseur d’air trouve également son utilité dans le secteur écologique où il permet d’alimenter certaines éoliennes et certains panneaux solaires. On peut donc dire qu’il fait partie des énergies vertes.

La pression de l’air comprimé et les enjeux énergétiques

La pression de l’air comprimé est généralement indiquée par le terme surpression, notamment par rapport à la pression supplémentaire qu’elle possède vis-à-vis de la pression atmosphérique normale. La quantité d’air comprimé qu’est capable de fournir un compresseur est exprimée en litre par minute, par seconde ou en mètre cube par minute. Cette capacité se réfère à l’air dilaté au contact de la pression atmosphérique. Les compresseurs doivent cependant dépenser beaucoup d’électricité afin de produire de l’air comprimé. Pour rentabiliser ses installations, les industries convertissent une partie de l’énergie électrique consommée par le compresseur d’air comprimé en chaleur durant la compression elle-même. Cette chaleur pouvant être récupérée par l’irréversibilité thermodynamique du procédé, soit via la chaleur par le flux d’air de refroidissement des compresseurs, soit via celle du système de lubrification de l’huile du compresseur. Certaines sociétés utilisent quant à elles les déchets thermiques de ces installations en produisant de la vapeur. Cette dernière est produite par les systèmes d’air thermique. Tous ces procédés sont indispensables pour améliorer l’efficacité énergétique et réaliser des économies d’énergie.